Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Chaque citoyen (ou non citoyen pour les femmes) d’Athènes se voit dans l’obligation de rendre des cultes à la déesse Athéna lors de certaines étapes de sa vie. La fête des apatouries par exemple marque l’entrée du jeune homme, ou de la jeune femme, dans la vie civique.

Le livre numérisé Athéna apatouria et la ceinture; les aspects féminins des apatouries à Athènes traite de façon très complète de cet évènement. Comme le titre l’indique, l’auteur Pauline Schmitt s’attache à décrire plus particulièrement les rites effectués par les femmes de la cité.

Cette occasion donne lieu, comme pour beaucoup d’autres à des sacrifices à la déesse et des défilés. Voici une représentation de ces derniers sur une coupe attique classique à figures rouges, peinte par le peintre de Triptolème et actuellement conservée au musée du Louvre.

Pour ce qui est des nombreuses autres interventions d’Athéna dans la cité celles-ci ne sont pas représentées sur les céramiques antiques. Il nous semble pourtant intéressant d’en aborder les principaux aspects :

Tout d’abord ce lien vers le site Grectel récapitule les fonctions de la déesse en insistant sur son rapport à la ville d’Athènes. L’article semble complet mais le site ne nous donne aucune information sur son auteur ni ses sources il est donc difficile d’en juger.

Theoi Greek Mythology, site déjà évoqué dans notre article Généralités sur la déesse, reprend ici tout les cultes liés à Athéna que ce soit à d’Athènes ou bien dans d’autres villes grecques antiques. Encore une fois les indications sont précises et appuyées par des illustrations pertinentes de représentations d’Athéna dans la statuaire grecque antique.

Finalement à travers ces deux derniers sites on parle surtout d’Athéna Ergané c’est à dire protectrice des arts et patronne des artisans. Le mythe d’Athéna et Arachné reprend cette facette de la personnalité de la déesse. Le site Le grenier de Clio rappel cette histoire qu’il reprend directement des Métamorphoses d’Ovide et des Géorgiques de Virgile. On ne nous donne pas plus d’information sur ce site.

Publicités