Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Athéna en tant que déesse guerrière se voit attribuer un rôle très important quand à l’issue des batailles menées par les athéniens ou même par le peuple grec dans son ensemble.

Pour ce qui est de l’époque classique on retient surtout les guerres médiques et plus particulièrement la victoire des athéniens sur les Perses lors de la bataille de Salamine. Le site La Grèce antique fait en quelques lignes un bref rappel historique de cette célèbre bataille navale. Cet article nous apporte tout juste les informations nécessaires à la compréhension de notre sujet. Malheureusement nous n’avons pas beaucoup d’indications sur l’auteur de ce site, hébergé free, un certain F. Oger.

La perception de l’insularité dans les mondes méditerranéens anciens est un ouvrage numérisé par google livres et écrit par Christine Pérez. La page pointée par ce lien nous raconte l’histoire du mythe d’Erichthonios, fils adoptif de la déesse, avant de mettre en rapport la victoire des grecs à Salamine avec un présage envoyé aux hommes par Athéna.

Une seule autre guerre en rapport avec la déesse, plus importante que celle de Salamine, est représentée sur les céramiques antiques; la guerre de Troie. Athéna intervient à son origine (c’est  le point abordé dans notre article sur le mythe de Paris) mais aussi en faveur des grecs lors de la bataille.

Vikidia propose un récapitulatif historique de cette guerre. Etant un site encyclopédique dédié notamment aux 8-13 ans l’article est simple et concis. Son fonctionnement est le même que pour wikipédia les informations sont donc plutôt fiables puisque rapidement vérifiées.

Le site Ephodia, dont les informations générales sont reprises dans notre rubrique La naissance d’Athéna, reprend un passage de l’Iliade d’Homère. Cet extrait met en scène une guerre opposant les dieux en faveur des grecs des dieux en faveur des troyens, l’issue de leur querelle devant définir l’issue de celle des hommes. Comme toujours sur ce site, l’écrit est mis en relation avec une céramique de la période classique, il s’agit dans ce cas d’un cratère attique à figures noires.

C’est aussi, selon la légende, Athéna qui aurait inspiré l’idée du cheval de Troie au grecs après un siège de 10 ans de la ville. C’est ce que nous montre ici le même site, Ephodia, en nous donnant l’exemple d’un médaillon d’une coupe à figures rouges. Cette épisode met l’accent sur Athéna en tant que déesse rusée et savante.

Ces représentations d’Athéna influant sur les guerres sont moins nombreuses à la période classique qu’à la période archaïque et restent assez rares.

Publicités